Acteurs·Cinéma

Tout sur ma mère

Actrices-à-Cannes

Je le place tout en haut. Plus haut que La mauvaise éducation, plus haut que Talons aiguilles, plus haut que La piel que habito.

Tout me touche dans ce film, Manuela et son désespoir. Elle rebondit presque malgré elle. Parce qu’il le faut bien, et que ça lui tombe dessus. Cecilia Roth parfaite, absolument parfaite.Esteban et son apparition aussi courte que tragique. Marisa Paredes et son merveilleux rôle de diva paumée, qu’ Almodovar n’a eu de cesse de lui faire reprendre. la toute jeune Penelope Cruz et son enchainement de catastrophe. Lola. Ah Lola ! « Tu n’es pas un être humain, Lola, tu es une épidémie. » On la voit si peu et elle est centrale. L’histoire. La fuite en avant, l’installation dans une nouvelle routine. La douleur de continuer. Un tramway nommé désir, emblème du théâtre qui va si bien aux personnages du film.

Et cette arrivée de Manuela à Barcelone. La séquence est merveilleuse, la musique choisie avec une telle justesse. Si vous n’avez jamais vu le film, je vous laisse en juger par vous même. Si vous connaissez la scène, profitez.

Todo sobre mi madre – Tajabone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s