Expo·Musique·Photo

Le Velvet Underground – Andy Warhol

14068280_10210462656379010_3110899086670129903_n

Un mois que je n’ai pas écrit ici, et je reviens pour parler … de la même chose ! J’ai visité l’exposition de la Philharmonie de Paris sur le Velvet Underground aujourd’hui (elle se termine jeudi !). C’était la première fois que je mettais les pieds à la Philharmonie, mais je garde un souvenir ému de mes deux visites (de quatre et sept heures !) de la Great Black Music il y a deux ans, juste à côté, à la Cité de la musique.Même si le principe est similaire il n’est pas tout à fait identique ici. Il y a deux ans, toute la visite se faisait avec un lecteur mp3 qui permettait au fur et à mesure d’écouter les titres et vidéos de l’expo. Ici, les visiteurs se munissent d’un casque au début de l’expo et peuvent le brancher sur les bornes qui permettent d’écouter interview, bandes son de films et reportages, mais aussi quelques titres emblématique du Velvet. Mais une grande partie se fait sans ce casque.

La première partie de l’expo (très intéressante, mais toute l’expo l’est) présente les différents membres du groupe, on s’attarde d’abord longuement (et légitimement !) sur John Cale et Lou Reed, membres fondateurs et maitres du son du groupe, documentaire retraçant leurs parcours en parallèle, commenté par Cale lui même et la sœur de Lou Reed. Leurs vies avant le groupe totalement opposées sont passionnantes à entendre raconter.

Le contexte new-yorkais de la fondation du groupe est planté. Beat Generation. Influence très forte de Satie sur John Cale. Drogues. Mouvement Black Power. Début dans un club attrape touristes. Et Andy Warhol qui leurs tombe dessus. Dans ce club.

La deuxième salle est consacré à l’album The Velvet Underground and Nico. Et c’est la meilleure exposition que j’ai vu sur Andy Warhol. Il y a bien sur de très nombreuses photos du groupe, à la Factory, en concert, dans le van conduit par Nico herself et qu’ils prennent pour traverser les Etats Unis, direction LA avec tout l’entourage proche de Warhol et lui même. Merveilleuse série de photos. Nico au volant du van. Warhol endormis sur l’épaule d’un de ces amis. Mais ça ne s’arrête pas là. Au son de plusieurs des titres du disque on découvre un nombre énorme de photos de la bande de Warhol, Nico bien sur, mais aussi l’étoile filante Edie Sedgwick, le trop méconnu Gerard Malanga, bras droit de Warhol et formidable photographe. Et puis Andy, Andy, Andy. Candy Darling fait une apparition. La salle suivante donne l’occasion d’entendre le titre écrit pour elle par Lou Reed. Et surtout j’apprends que malgré la rancœur qu’il a pu manifester après, le chanteur était fasciné par Nico. Je le comprend. Elle avait cette aura, cette folie, sa vie fut un art total.

La troisième grande salle (avant la dernière, classique, hommages divers par d’autres artistes, plutôt réussi ici) est consacrée aux disques suivant du groupe, beaucoup moins d’objets présenté et de musique à écouter que dans les salles précédentes. Mais il est très difficile de passer après la masse de matériel que l’on doit à Andy Warhol et son entourage artistique.

Au final je ressort du musée assez enthousiaste. Je n’en sais pas beaucoup plus sur le Velvet que je n’en savais avant, mais la profusion d’archive est formidable et donne une très bonne idée de ce qui c’est passé. Et surtout, j’ai envie d’écouter d’autres disques que celui chapeauté par Andy Warhol. Quand à lui, je comprends enfin que le meilleur angle pour les expos le concernant est probablement d’en définir un. Pas de tout balancer au visiteur en ayant vaguement fait des thématiques. Je suis totalement opposée à la surinterprétation de son œuvre. Comme il disait (où à peu près) « Il n’y a rien à dire, tout est là ». Mais la salle consacré à son travail avec/pour le groupe est la preuve qu’une thématique forte, un véritable angle d’attaque peut être choisi. J’espère revoir ça un jour. Car je l’aime, prodigieusement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s