Expo·Peintre

Le mystère Dali

Il y a (déjà !) quatre ans, j’ai visité à Beaubourg leur deuxième rétrospective consacrée à Salvador Dali. Je connaissais assez mal Dali, j’aimais ce que j’avais vu, je voulais en voir plus, beaucoup plus. D’abord, je suis arrivée en avance, avant l’ouverture du musée. La file d’attente était… à la hauteur de la renommée du Maitre. Après l’attente, enfin, je rentre dans l’expo. Une salle immense. Des toiles et dessins de jeunesse d’abord. Le talent hallucinant. La perfection anatomique des dessins de modèles vivant. Ces raccourcis ! Jamais, je crois bien que jamais je n’en avais vu d’aussi parfait. Entrée en matière des plus admirable. Mais pour arriver au niveau de surréalisme qu’a atteint la peinture et l’art de Dali, il fallait absolument en passer par là. Il fallait qu’il commence par être un dessinateur d’exception. Picasso est dans le même cas. La justesse d’une représentation en trois traits de pinceau passe par la capacité à dessiner avec la plus grande précision.

Ensuite, cette salle énorme. Des toiles, d’une taille… On se presse pour les admirer, on fait la queue tout le long pour les regarder. En fond sonore, Dali parle. Un extrait sonore de quelques minutes (secondes ?). Je fini par tendre l’oreille. Je me souviens qu’il parle de « pattes de mouche ». Pas d’autre souvenirs. Enfin, si, son accent. C’est pour ça que j’ai fini par faire vraiment attention à ce qu’il dit. Sinon c’est presque incompréhensible. Incompréhensible comme le dessin devant lequel je fini par arriver. Et autour duquel c’est formé un demi cercle de visiteurs perplexe.

salvador-dali-apparition-of-the-figure-of-vermeer-on-the-face-of-abraham-lincoln-study-for-the-image-disappears-1938

Son nom ? Apparition d’une figure de Vermeer dans le visage d’Abraham Lincoln. Et là, oui, là, le mystère Dali est à l’œuvre. Nous sommes quelques personnes à ne vraiment rien comprendre. Alors on bouge un peu, on se tourne dans un sens, dans l’autre. On refait face au dessin. Je penche la tête, à gauche, à droite. Une femme à côté de moi, me demande si « Je le vois ». Non, je ne le vois pas. Je le lui dit. On reste perplexe. La figure de Vermeer, d’accord, pas de problème. Mais alors Lincoln… Au bout de bien dix minutes devant le dessin, je renonce. Je ne me l’explique toujours pas quatre ans après. Je viens de m’interroger de nouveaux. Si l’un d’entre vous, mes lecteurs, voyez le visage d’Abraham Lincoln dans ce dessin. N’hésitez pas. Les commentaires sont à vous pour m’expliquer comment ça fonctionne.

Ce dessin est l’exception dans toute l’exposition. Toutes les toiles qui contiennent un sujet imbriqué dans un autres sont très compréhensible. Elles sont admirables. Mais oui, ce qui me reste, passé le talent de dessinateur de Dali, passé les formats démesurés de ces tableaux, passé ses versions des Ménines, obsessions parmi les obsessions des peintres espagnol. Et comme je les comprends. Le jour ou pour la première fois j’irais à Madrid, je me précipiterais au Prado les voir enfin. Oui, passé toutes ces œuvres merveilleuse. Ce qui me reste de cette expo, c’est ce visage d’Abraham Lincoln qui refuse d’apparaitre.

 Update : La solution m’ à été donnée. Mais je vous laisse chercher !

2 commentaires sur “Le mystère Dali

  1. Dali était subjugué par cette toile de Vermeer où 2 paysans prient dans un champ. Il avait la certitude que ceux-ci priaient devant le corps de leur enfant mort. Il parait qu’effectivement, à l’origine sur la toile, entre les paysans se trouvait un petit cercueil… et cette information n’a était connu qu’àprès le décès de Dali.
    Merci pour ce partage autour de Dali qui reste un personnage fascinant.
    Je suis curieuse d’avoir la réponse concernant Lincoln… car je n’ai pas trouvé !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s