Acteurs·Série

Stella Gibson, force et souffrance

stella-gibson-feminisme

J’ai déjà écrit ici, sur Stella. Mais je n’avais vu que les deux premières saisons de The Fall, la série dont elle est un des deux principaux personnages. J’avais déjà dit ma fascination pour le personnage. Mais, je n’en avais pas assez dit. La force de ce personnage, ce contre quoi elle lutte, au delà du tueur en série qu’elle traque… Elle est réellement un modèle possible. Stella Gibson est Superintendante de la Metropolitan Police Service. Elle occupe un poste de pouvoir, elle est l’égale des hommes. En ce qui concerne sa compétence et son professionnalisme elle leur est même allègrement supérieure. Elle est celle qui voit un lien, une continuité entre deux meurtres, au début de l’affaire que l’on suit pendant trois saisons, là où personne n’en a encore vu. Et bien entendu, elle a raison. Les faits et le meurtre suivant le prouve très rapidement. Les hommes avec qui elle travaille le lui font presque tous payer. Ils sont grossier, sexiste, remettent son travail en question et ne lui accorde pas la valeur qui est elle la sienne, sauf si elle leur démontre implacablement par ses résultats qu’elle est brillante. Mais ça ne s’arrête pas là.

Stella est une femme magnifique. Elle opère une séduction sur énormément de monde. Hommes comme femmes. Moi, femme hétéro, j’ai passé le premier épisode de la saison trois à me dire « Mais qu’elle est belle ! ». Et Stella aime séduire les hommes, plus jeune qu’elle la plupart du temps. Coucher avec une fois et c’est tout. Alors que ce comportement passe pour normal voir glorieux de la part d’un homme. De sa part c’est un scandale. Ces égaux hiérarchique ne le lui passe absolument pas et en profite pour remettre ses compétences professionnelles en doute. Elle serait … trop impulsive. Ou une salope. Au choix.

Stella est une féministe convaincue et militante. Et tout son comportement en découle. Elle se comporte comme elle veux, si elle le veux, grâce à ça. Elle n’a peur de, presque, personne. Car sa force de caractère, son militantisme, son estime d’elle même (au combien justifiée !) la rende extrêmement forte. Plusieurs fois dans les trois saisons de la série elle met en échec des comportements agressif de la part d’un ou plusieurs hommes, parce qu’elle n’hésite pas. Elle domine. Et se défend, en frappant si c’est nécessaire.

Peu d’hommes la considère à sa juste valeur. Mais il y en a un qui sort du lot. Le chef des urgences qui apparait dans la saison trois. Ce regard qu’ils échangent dans le premier épisode… Tout ce qu’il contient… Le désir et le fait qu’il n’y aura jamais rien. Parce qu’ils en prennent consciemment la décision. Et tout ça contenu dans un regard de quelques secondes. Le personnage revient quelques fois dans la saison. Leur relation, toute en respect, en considération pour l’autre est une des plus belle de toute la série. Peut être même la plus belle. La plus saine en tout cas. Je suis reconnaissante aux scénaristes d’avoir créé ce personnage qui enfin respecte pleinement Stella et ne la remet pas en question une seconde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s