mode·Musique

Anita Pallenberg, légende et reine des sixties

Anita Pallenberg (2)

Anita Pallenberg fait partie de la légende. Jeune femme libre, belle, Londonienne mais internationale, elle était le Swinging London. Elle est une des femmes de la vie de Keith Richards, de ses fans à lui aussi. Anita fait partie de l’histoire du rock et sans avoir eu besoin de chanter ou de jouer de la guitare. Sa contribution enregistrée sur un disque ? Les « Ouh-Ouh » de Sympathy For The Devil. Elle en est.

Née en Italie en 1944, Anita Pallenberg était mannequin, actrice, muse, grande prêtresse des Rolling Stones. Au début des années soixante, à Paris, elle faisait partie de l’agence de modèles de Catherine Harlé avec quelques unes des plus belles femmes de l’époque, Nico, Amanda Lear et Anna Karina.

A Londres, en même temps que le rock explose elle rencontre Brian Jones, c’est la passion, l’amour fou, destructeur. Aussi explosif l’un que l’autre ils s’aiment autant qu’ils se tapent dessus. Au cours d’un voyage marocain qui tourne au fiasco, Anita s’enfuit avec Keith Richards, elle prend la situation en main et décide de quitter Brian pour lui. Ils vivront plus de dix ans d’amour rock, auront trois enfants, le dernier, Tara, ne vivra pas. La mort de leur fils, la drogue dans des proportions inimaginable. Leur vie ensemble prend fin en 1979 quand Keith réalise qu’il faut qu’ils arrêtent avant que la mort ne s’en charge.

Anita Pallenberg

Anita a mis beaucoup de temps à se remettre de ses vingts années électriques et droguées. Quand Keith se coupe de ses démons, elle s’y enfonce. Sa vie personnelle est un gouffre, et en même temps elle n’a plus que ça. Les hommes, rarement ceux qui lui faudrait. L’alcool. Heureusement, elle a ses enfants. Puis Keith qui revient dans sa vie, en ami. Il la soutient. Et à la fin des années 90, avec l’avènement de Kate Moss, elle revient sur le devant de la scène. Terriblement marquée par la vie, elle est de nouveau une icône de mode. Du rock.

Anita Pallenberg était belle et libre, elle l’a payé au prix fort. Elle fait partie de la légende de cette époque folle que sont les sixties et les seventies et elle y a survécu, tant d’icônes n’y sont pas arrivées. Elle a connue des années difficiles, mais elle aurat été une Reine pendant vingt ans.

Anita Pallenberg 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s