Acteurs·Cinéma·Hommage

Jeanne Moreau, passionnée et grave

Peter-Lindbergh-Jeanne-Moreau-Vogue-Italy-Paris-2004

Par Peter Lindbergh

Jeanne Moreau est morte aujourd’hui et c’est une des plus grandes actrices française qui nous quitte. Elle a commencée sa carrière à la fin des années quarante, l’avait conclue il y a deux ans, elle portait sa vie sur son visage, marqué, mais avec toujours autant de caractère. Elle a vécue aussi passionnément que ses personnages le font à l’écran et pour toujours.

Elle était faite pour le noir et blanc. Son beau visage grave était fait pour les ombres. Sa voix et sa diction, étaient celles d’une tragédienne du vingtième siècle. La noirceur de ses personnages, ce sens du tragique éclairé par un éclat de rire, par ce grand sourire qui plisse les yeux et emporte tout sur son passage. Ou bien la fureur qui détruit tout pour détruire, car il n’y a pas d’autre issue, comme chez François Truffaut dans Jules et Jim et La mariée était en noir.

La fascination qu’elle exerçait à l’écran, les regards passionnés de ses partenaires que l’on devine au delà des personnages. Cette présence singulière, cette façon d’être là, en retenue, mais sans s’excuser d’être. Cette singularité qui semble créer une distance entre son personnage et les autres. Un espace vital nécessaire à chacun. Elle pour exister, son partenaire pour ne pas s’y bruler. Cette dignité qui sait se faire respecter.

Francois_Truffaut_Jeanne_Moreau_jules-et-jimcauchetier_julesetjum_03

Elle a aimé le cinéma et les hommes qui en font avec autant de passion que ces hommes et leur cinéma l’ont aimé. Ses amants, nombreux, souvent seulement le temps d’un film. Son ami François Truffaut qui disait qu’elle était un copain. C’était une femme indépendante, libre. Cette indépendance que les réalisateurs ont su lui faire jouer, montrer même sur les écrans. Passionnée, grave, froide parfois, distante surtout et un peu méfiante. Mais sincère et sans fard. La femme Jeanne Moreau à l’écran est un modèle de modernité, dans les années qui ont fait sa légende mais aussi aujourd’hui. Cette femme libre et passionnée est un modèle possible.

03dba518598b19be2853fcad13a249a8--francois-truffaut-jeanne-moreau

Portrait of Jeanne Moreau by Dan Budnick, 1962

Par Dan Budnick

Jeanne Moreau

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s