Expo·Interview·Musée·Musique·Peintre

Interview : Laura, passionnée d’arts.

These are the days of our lives – Queen – 1991

Cette interview est la première d’un projet global sur les amateurs/trices d’arts. Enfance, formations, moments marquant, artistes et œuvres préférées… ces interviews ont pour but d’explorer l’impact que les arts peuvent avoir dans la vie de ceux/celles qui les aiment.

Quels sont tes premiers souvenirs artistiques ? Qu’est ce qui a marqué ton enfance et ton adolescence ?

Mon enfance s’est déroulée dans l’héritage valenciennois de Jean-Baptiste Carpeaux. Dans les couloirs du Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, j’adorais la tendresse et la complicité du Prince Impérial et son chien Néro, parfaitement mis en lumière par le lieu. L’histoire d’Ugolin renforçait ma sensation de peur et de désespoir face à cette sculpture. Ceux qui m’ont le plus terrifié restent les personnages de Saint Jacques et le magicien Hermogène de Jérôme Bosch : une esthétique à part que celle des Hollandais, que j’ai toujours eu du mal à apprécier. Adulte, j’ai été ravie de pouvoir voir de plus près les œuvres de Carpeaux avec lesquelles j’avais grandi, en vrai, en grand. Je l’ai redécouvert au Musée d’Orsay et bien sûr, sur la façade de l’Opéra avec la Danse.

Le Prince Impérial et son chien Néro - Carpeaux

Ugolin - Carpeaux

La Danse - Carpeaux

Saint Jacques et le magicien Hermogène - Jérôme Bosch

Est-ce que tu allais régulièrement dans des musées, au théâtre, au cinéma ? Quels sont tes souvenirs d’expositions, de concerts… les plus marquants ? Pourquoi est-ce qu’ils sont aussi importants ?

J’allais surtout au musée avec l’école. Le reste du temps, je m’enfermais dans le grenier de la bibliothèque de ma mère pour dévorer des bouquins. Au collège, j’ai commencé le théâtre, pour finir par en faire mon option principale au Bac. Aujourd’hui, je privilégie plutôt la musique et les concerts, bien que je traîne toujours les planches ou les couloirs des musées.

C’est plutôt à l’âge adulte que j’ai le plus de souvenirs vraiment marquants. C’est l’exposition Great Black Music qui a été la plus impressionnante jusqu’à présent : sept heures d’immersion totale dans l’histoire des musiques fondatrices de ce qui me fait le plus vibrer musicalement, sept heures pour en prendre plein les yeux et les oreilles surtout, le cerveau qui bouillonne et le corps qui danse malgré lui.

Le concert le plus marquant auquel j’ai assisté : Queen, en janvier 2015. Il ne sera jamais possible d’assister à un « vrai » concert de mon groupe préféré, mais j’ai pu au moins voir en live deux personnages de légende. Le flegme de Brian May et l’apparente facilité de son jeu, le charisme et la puissance de Roger Taylor furent mythiques pour moi à plus d’un titre.

affiche-great-black-music-copie

Queen et Adam Lambert - 26-01-2015

Est-ce que tu as suivi une formation artistique ? Est ce que tu pratiquais un art ? Et aujourd’hui ? Qu’est-ce que ça t’a apporté ?

Je n’ai pas suivi de formation artistique à proprement parler, mais j’ai étudié l’Histoire des Arts. Durant 5 ans, j’ai appris à comprendre l’importance de la composition d’une œuvre, et du contexte historique dans lequel elle a été créée. Aujourd’hui, ma sensibilité à l’art reste intacte et je continue à visiter musées et expositions, même si je n’ai pas réussi à en faire mon métier.

Désormais, j’exprime plutôt ma sensibilité artistique au travers du chant : adepte du chant adolescente, j’y suis revenue adulte. Cela m’a permis de m’exprimer autrement : j’ai l’impression que la scène en musique est différente du théâtre, on est plus « soi », on se dévoile plus. La pratique du chant et l’exercice de la scène m’ont permis de renforcer ma confiance et l’estime de moi-même, à une période de ma vie où ceux-ci étaient mis à rude épreuve dans ma carrière professionnelle.

Quels sont tes artistes de prédilections ? Est-ce que tu penses avoir une spécialité ?

Pendant mes études, je me suis spécialisée dans les Arts Premiers, et notamment les arts d’Afrique. J’ai toujours été passionnée par les cultures africaines, et l’art est le premier acte culturel d’une civilisation. C’est d’autant plus intéressant quand on sait que leur histoire est particulièrement liée à la nôtre, et notamment Lille et le Sénégal.

J’ai eu la chance de pouvoir appliquer mes connaissances en travaillant quelques mois sur le plateau des collections de la zone Afrique, au Musée du Quai Branly. C’est encore le terme « tendresse » qui me vient en tête lorsque je repense à mes retrouvailles avec les fétiches à clou ou La Reine Bamiléké.

Fétiche à clous

La Reine Bamiléké - Quai Branly

Quels sont tes œuvres et artistes préférés aujourd’hui ?

Ma période préférée reste quand même la Renaissance Italienne, pour sa douceur et ses couleurs lumineuses. Mes artistes de prédilection sont sans surprise Botticelli et Michel-Ange. J’ai eu la chance de partir à Florence, et je ne pense pas être passée à côté de quoi que ce soit qu’il m’eut été possible d’étudier. Une majeure partie de la Renaissance Italienne était là, sous mes yeux, et je n’ai rien raté. Rien ne vaut jamais une œuvre vue dans son contexte d’origine, à la place où le commanditaire l’a voulu, à la place où l’artiste l’a créée, à ce moment-là de sa vie, dans ce contexte historique particulier. La lumière du soleil qui passe par les vitraux et donne la couleur finale au tableau ne pourra jamais être captée par une reproduction, l’effet du torse qui se bombe sur une sculpture immobile ne pourra jamais être rendu par une photographie, certains tableaux en place dans ces églises ne pourront jamais être déplacées … L’art, il faut le voir en vrai.

Par contre, je n’ai pas été surprise d’avoir été complètement fascinée par la Vénus de Botticelli, et le David de Michel-Ange. Une contemplation quasi mystique, qui m’a fait sortir du temps. Une telle perfection doit pouvoir s’observer sans jamais se lasser, et je pense que c’est ce qui m’est arrivé.

David - Michel-Ange

bra09546

Comme Laura, vous êtes passionné.e d’arts et vous voulez en parler ? Vous êtes artiste et vous voulez parler de votre travail, à l’occasion d’un projet particulier ou d’un tour d’horizon ? Ce blog est là pour ça !

Envoyez un mail à cette adresse et nous en parlerons ensemble : clemence.lebovic@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s